Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 22:27

 


V

oilà donc ce sommet attendu, espéré par les uns, craint par d’autres, laissant à la fois indifférents et désespérés un sixièmede l’humanité noir et exclus du grand partage des richesses de ce bas monde.

Un sommet dans l’une des capitales les plus froides du monde pour écouter le chant des sirènes des bonnes intentions affichées ?

Ou alors un tournant dans la conscience collective que nous ne pouvons plus pousser la dette écologique devant nous comme nous poussons sans vergogne celle de nos finances exsangues pour sauver la citadelle bancaire assiégée par les spéculateurs sans scrupule ?   

A moins qu’il ne s’agisse une fois de plus d’une de ces occasions manquées, manquée par manque de courage, comme celle qui valut après Munich l’horrible déflagration de la seconde guerre mondiale ?

Comme pour ce drame ineffaçable de l’humanité nous avons eu droit ces derniers temps aux insinuations perfides de négationnistes qui déclarent l’homme innocent de ce crime contre la terre que nous sommes collectivement en train de perpétrer.

Comme souvent chacun pointe du doigt l’autre, d’aucuns la Chine, qui ne fait que copier avec retard nos excès, d’autres les états unis qui semblent pourtant vouloir enfin sortir timidement de leur autisme écologique.

Et l’Afrique pleure qu’elle n’a rien à donner alors que l’Afrique est sûrement un gisement d’énergie propre inépuisable et probablement une clé dans les voies de l’émergence d’un autre développement que le glouton gaspillage que nous perpétrons depuis plus d’un siècle.

Comme de coutume il y aura les grandes déclarations, après les compromis de circonstance, pour nous expliquer qu’on ne pouvait pas faire plus et que c’est déjà beau d’avoir perdu tout ce temps pour la planète alors que nous avons encore l’Irak et l’Afghanistan sur les bras et que les dirigeants iraniens continuent de se foutre avec un cynisme effroyable du reste du monde et d’étouffer leur jeunesse.

Mais comment refuser l’évidence. Tout ceci cache en vérité une effrayante partie de poker menteur engagée contre le patrimoine de la terre.

Chacun attend de l’autre, avec un petit milliard de bonnes raisons, l’effort vertueux qui rendra son économie encore moins compétitive pour en tirer des profits à court terme sur le dos des générations futures.

Comment comprendre autrement que dans cette recherche de fric les insinuations sournoises des négationnistes du réchauffement qui servent avec trop de zèle les tenants du statuquo de profits faciles accumulés grâce aux fumées bien polluantes de leurs usines vétustes.

Chaud devant ? La marmite bout et nous bavassons pour savoir si deux degrés suffiront pour que les carottes ne soient pas trop cuites.

Chaud devant ? Peu importe puisqu’il s’agit de nos descendants qui trouveront bien une solution que diable !

Chaud devant ? Que sont-ce ces dirigeants qui ne songent qu’à leur prochaine réélection au lieu de nous dessiner un avenir respectueux de notre terre.


Patrice Leterrier

7 décembre 2009

Fichier PDF

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> Il fallait lire "enflammé" bien sûr mais je pensais tant à Dame notre terre, que j'en oubliais le sujet...<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Merci pour cet appel enflammée :-)<br /> <br /> <br />
Répondre