Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 13:03


J

e continue à penser que ce débat sur l’identité est une manœuvre politicienne qui échappe aux apprentis sorciers qui ont voulu le lancer.

Dans la pluie d’exégèses peinturlurées de références historiques et philosophiques, de commentaires drapés d’indignation, de propos fielleux grimés de relents racistes, de trompettes assourdissantes aux accents Maurassiens et Déroulèdiens, d’interventions de tous bord y compris en abondance de ceux qui refuse le débat, de toutes ces postures plus ou moins de circonstance, de l’embarras aussi chez ceux qui ont allumé cet incendie, le plus significatif n’est-il pas au fond ce qu’il y a de sous-jacent dans ce déferlement incroyable ?

Tout cela donne l’impression qu’une pustule purulente et cachée qui empoissonnait lentement notre pays est en train d’éclater au nez et à la barbe des instigateurs du pseudo-débat voulu pour miner le fond de commerce de l’extrême droite.

Bien sûr tous les amalgames se dévoilent, chacun y va de son parti-pris, la voie étant ouverte les rancœurs accumulées contre l’autre, forcément responsable des difficultés vécues, sortent sans retenue.

Chacun, comme dans les animaux malades de la peste, voit aussi les milles raisons qu’on aurait d’exclure l’autre en se pressant de revendiquer la bonne raison qui lui permet de clamer son innocence dans ce crime de lèse identité.

Alors s’invite à ce débat tous les hochets des intolérances : la burqa, le voile, les minarets, pourquoi pas Charles Martel et je ne sais encore quels poncifs éculés que l’on pensait réservés aux grotesques diatribes de l’extrême droite destinées à entretenir leur détestable terreau électoral basé sur la haine et la peur de l’autre.

N’est-il pas pitoyable au pays de Voltaire et Rousseau (tiens moi aussi j’appelle à témoigner des poncifs ?) d’entendre dans la bouche du premier ministre de la République qu’il ne faut pas confondre l’intégrisme avec l’Islam sans s’esclaffer devant le ridicule de la porte ouverte enfoncée !

Il aurait dû dire pour respecter la laïcité de sa charge que l’intégrisme n’est pas à confondre avec le religieux. Les musulmans n’ont pas le monopole de l’intégrisme. Le négationnisme par exemple s’exprime sans vergogne dans l’église catholique et au nom du judaïsme, certains extrémistes sionistes construisent aujourd’hui des murs de la honte.

Décidément nous assistons en direct à une sorte de psychanalyse de la société française où les non-dits même les plus inavouables se sentent des ailes dans le vent de xénophobie soulevé sous le prétexte de débat sur le moi collectif de la société française.

Paradoxe étonnant de la période que nous vivons où les français semblent enfin se prendre de compassion pour la terre que nous maltraitons sans vergogne, où tout ce qui est bon pour la planète recueille les faveurs de nos concitoyens alors que dans le même temps nous renvoyons quelques afghans sans papier dans l’enfer qu’ils avaient voulu fuir et où l’on somme d’autres de bien vouloir montrer pate bleu banche rouge avant de pouvoir prétendre à appartenir à la communauté française dont on se demande toujours ce qu’elle pourrait être puisqu’on nous explique surtout ce qu’elle n’est pas.

Nous étions moins exigeant pour intégrer dans la mère patrie les populations de nos colonies lorsqu’il fallait faire la guerre, ni même pour accueillir ces travailleurs immigrés lorsqu’il fallait durant les trente glorieuses construire les 4 Chevaux et autres Dauphines symboles de la libération des classes laborieuses.

Puisse la pustule une fois crevée ne pas contaminer nos concitoyens fragilisés par la crise et entraîner une septicémie comme celle qui conduisit à l’avènement du nazisme et du fascisme.


Patrice Leterrier

6 décembre 2009

Fichier PDF

Partager cet article
Repost0

commentaires