Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 18:18

O

n connaissait déjà le chimpanzé planificateur qui, dans le zoo Furuvik de Gävle, en Suède, préméditait la lapidation des touristes venus lui rendre visite. Avant que le zoo n’ouvre ses portes aux visiteurs, le chimpanzé Santino aligne tranquillement des pierres, glanées ça et là dans son enclos. Une fois que la foule se masse, il lui jette les projectiles soigneusement rassemblés. Ce travers guerrier a été observé pour la première fois en 1997, quand Santino avait dix-sept ans, rapporte l’éthologue Mathias Osvath, auteur de l’étude, dans la revue Current biology. Plus fort encore, deux chercheurs de l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutive Christophe Boesch et Cristina Gomes ont observé que, pour augmenter leurs chances d’obtenir les faveurs des femelles de leur clan, les mâles chimpanzés ont une monnaie d’échange: la viande. Les mâles qui partagent le butin de leurs chasses avec les femelles s’accouplent davantage avec ces femelles que les autres mâles. Ces résultats sont une preuve de plus indiquant que les chimpanzés peuvent se projeter dans le futur et dans le passé et que cela influence leur comportement. Si les chimpanzés connaissaient l’usage de l’argent ils auraient probablement confirmé l’étude réalisée chez 1 534 Chinoises montrant que la fréquence de leurs orgasmes serait liée au revenu de leur conjoint. D'un point de vue purement scientifique, il n'y a pas de honte pour une femme à aimer la sécurité financière. L'anthropologue Helen Fischer fait remarquer que les femmes cherchent logiquement la sécurité chez un homme, car leur climat hormonal tient compte en permanence de l'éventualité d'avoir des enfants et de la possibilité de leur assurer un avenir prometteur. Au fond les femmes chinoises réagissent comme les femelles chimpanzés qui préfèrent s’accoupler avec les males capables de les nourrir. En observant le comportement des chimpanzés dans le parc national de Kibale en Ouganda, pays de l’Afrique des grands lacs, Sabrina Krief, vétérinaire, maître de conférence au Muséum National d'Histoire Naturelle, rapporte le cas de Kilimi, une jeune femelle chimpanzé. Ses diarrhées, alternées avec des périodes de constipation, avaient alerté l’équipe sur son état de santé. Souci confirmé par l’observation de ses selles, infestées de parasites. Quelques jours plus tard, Kilimi s’est isolée et a mangé les écorces d’Albizia grandibracteata, un arbre rarement consommé par ses congénères. Il faut être motivé pour manger de l’écorce : "c’est difficile à obtenir et encore plus à mâcher". Deux jours plus tard, Kilimi allait mieux et ses selles ne contenaient plus de parasites. Par la suite, l’analyse des propriétés biologiques et chimiques a révélé la présence d’une molécule aux propriétés anti-parasitaire, mais aussi anti-tumorale, dans l’écorce sélectionnée par Kilimi. Les chimpanzés sont donc des planificateurs, des calculateurs en matière de relations sexuelles et des pharmaciens confirmés. Comme Kim A. Bard, Kathleen Platzman, Barry M. Lester  et Stephen J. Suomi nous apprennent que les similitudes néonatales des chimpanzés et des humains sont frappantes, il va falloir faire preuve de beaucoup de discernement pour trouver des comportements qui distinguent l’homme de ses cousins pas si éloignés que ça. Il reste tout de même un comportement totalement irrationnel qui distingue l’homme des autres primates et mammifères. Cette capacité névrotique à détruire son environnement.


Patrice Leterrier

13 Avril 2009

 

 

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actualite-quand-l-argent-fait-l-amant-20938.php

http://www.cairn.info/revue-enfance-2001-3-page-226.htm

http://www.savoirs.essonne.fr/dossiers/la-vie/medecine-sante/les-chimpanzes-futurs-pharmaciens-des-hommes/observer-les-comportements-dautomedication-des-chimpanzes/

Partager cet article
Repost0

commentaires