Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 20:52


J

ean-Yves Camus, politologue et chercheur associé à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), parle sur libération.fr de la guérilla informatique à laquelle se livrent les internautes à propos du conflit israélo-palestinien. On atteint un summum de violence verbale qui serait dûe selon le chercheur à ce que "l’expression sur Internet est plus polémique qu’une discussion classique. Internet protège l’anonymat. Le discours radical se tient plus facilement à distance que de vive voix.". On peut ne pas partager la "naïveté" du chercheur sur l’anonymat garanti par internet mais il est vrai que l’internaute peut avoir cette impression d’impunité. Il peut laisser alors couler sur le clavier tout le fiel de son aigreur ou le cri violent de son désespoir. De part et d’autre la haine explose avec violence, partialité, racisme et xénophobie. Sans bien sûr approuver ce déchainement de passion, on pourrait cependant presque souhaiter que cette violence épistolaire et virtuelle puisse avantageusement remplacer les violences tout ce qu’il y a de réelles qui embrasse cette région depuis si longtemps. Au-delà de ces débordements "internautiques", il est clair que l’information n’est plus la même depuis que la toile a recouvert le monde. Même si, selon le baromètre TNS Sofres Logica commandé par le journal la Croix, la toile laisse encore indifférent 42% des personnes interrogées (en baisse de 5 % par rapport à 2007), l’Internet gagne en crédibilité comme source d’information, (34 % d’opinions favorables, contre 31 % l’an dernier) alors qu’ils sont encore 24% (soit 2% de plus que l’an dernier) à avoir des doutes sur les informations transmises su internet. Il reste tout de même que prés d’une personne interrogée sur quatre pense que les choses ne se sont pas passées comme il le lit sur internet. Plus de 60% d’entre eux doutent de l’indépendance des journalistes vis-à-vis du pouvoir et de l’argent. Malgré tout, l’information sur internet gagne en crédibilité et surtout en audience.Comme preuve s’il en était besoin de cette évolution, la Croix ajoute que "Lemonde.fr et Lefigaro.fr, avec respectivement 47 et 22 millions de visites mensuelles en novembre dernier selon l’OJD, se sont imposés comme des marques à part entière. Ils rivalisent, voire supplantent, pour la première fois, les portails d’information de Google et Yahoo!". Au fond ce qu’il y a de plus frappant dans ce sondage en demi-teinte c’est que de plus en plus d’internautes avertis pensent qu’ils peuvent se faire une opinion en consultant des points de vue très différents sur un même sujet. Bien sûr,il y a aussi de la propagande sur internet. Elle est rarement le fait de journaliste, du moins dans les pays démocratiques. Elle fait surtout comme victime des esprits fragiles qui ont tôt fait de s’enflammer en découvrant des articles scandaleux ou des images souvent insupportables diffusées sur le net. Elle est quelquefois le fait d’inconscients aveuglés mais aussi souvent propagée par des apprentis sorciers qui utilisent machiavéliquement l’émotion pour assouvir leurs haines et leurs ambitions. Mais il est plus à la fois plus facile et plus difficile de dire ou de montrer n’importe quoi sur internet. Plus facile puisqu’avec un clic on peut atteindre des millions de lecteurs ou de vidéo spectateurs. Plus difficile parce qu’on risque d’être contredit, souvent preuve à l’appui, dans l’instant qui suit. Internet apporte incontestablement une vitesse de propagation et une audience sans commune mesure avec la presse écrite. C’est pourquoi ce média réclame de la part des professionnels de l’information encore plus de rigueur dans la vérification des sources et dans la partialité éclairée dont ils doivent faire preuve. Il est absurde de parler d’information impartiale lorsqu’il s’agit de drame géopolitique comme le conflit Israélo-palestinien.

Patrice Leterrier

8 janvier 2009

http://www.liberation.fr/monde/0101310208-gaza-il-existe-une-sorte-de-guerilla-informatique-sur-les-forums

 

Partager cet article
Repost0

commentaires