Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 17:36

Bout du Tunnel ?


E

urotunnel versera cette année pour la première fois de son histoire un dividende à ses actionnaires, grâce à un bénéfice net de 40 millions d'euros dégagé en 2008. Les 500 000 actionnaires d'Eurotunnel n'avaient jamais touché le moindre centime depuis la création de l'entreprise en 1986. Ce dividende, qui est vraiment symbolique, a été fixé à 4 centimes d'euro par action. Les heureux bénéficiaires  n’ont donc eu à attendre que… 24 ans pour recueillir les premiers fruits, certes modestes mais non moins délicieux, de leur investissement qui a frôlé plusieurs fois le zéro absolu après moult et moult plans de restructuration de la dette. A ce rythme là, Il leur faudra des siècles pour récupérer leurs mises…Quant à l’espoir d’une plus-value nous sommes là dans le domaine du pur imaginaire ! C’est donc surtout une bonne nouvelle pour la santé de l’entreprise mais l’événement semble donner raison à ceux qui disent qu’il ne faut jamais désespérer. En 1996 les gouvernements français et russe s’étaient mis d’accord sur l’indemnisation des héritiers des souscripteurs de l’emprunt tsariste. Viktor Tchernomyrdine, le premier ministre russe de l’époque, avait promis que son pays allait rembourser le fameux emprunt levé voici quatre-vingts ans pour financer les chemins de fer de son pays. Environ 4 millions de titres restaient bel et bien dans les portefeuilles de 400 000 porteurs, héritiers des 1,6 million de souscripteurs d’origine. Le 23 Août 2000, le premier ministre de l’époque, un certain Lionel Jospin, publiait enfin le décret définissant les conditions pour ces indemnisations. Elles concernaient essentiellement sur des titres  d'emprint émis ou garantis avant le 7 novembre 1917. Il n'y a donc pas de raison de désespérer puisque de bonnes nouvelles peuvent survenir plus de 90 ans après la ruine de nombreux épargnants trop confiants dans le dynamism et la respectabilité du régine stariste. André gide écrivait dans son journal  "Ne te détoune pas, par lâcheté, du  désespoir. Traverse-le. C'est par-delà qu'il sied de retrouver motif d'espérance. Va droit. Passe outre. De l'autre côté du tunnel tu retrouveras la lumière". Même s’il semble avoir raison dans le cas d’eurotunnel, même s’il n’a pas tout à fait tort pour les possesseurs de titres russes, on peut cependant mettre en doute cet optimisme car si une chose est certaine c’est qu’au bout du tunnel, l’avenir est toujours aussi incertain qu’à son entrée. La bourse nous apprend tous les jours qu’après une mauvaise nouvelle, il peut arriver une nouvelle pire encore. C’est bien connu que, comme pour la loterie, les courses, le casino et autre domaine où règnent l’aléatoire et l’injustice (sauf pour l’état qui gagne à chaque coup), la seule façon de ne jamais perdre en bourse, c’est de ne jamais jouer! Mais allez donc expliquer à un joueur qu’il va probablement perdre….

Patrice Leterrier

4 Mars 2009


 

Partager cet article
Repost0

commentaires