Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 09:31


Des femmes dans un camp de réfugiés près du village
de Seleah au Darfour (photo AP/Curtis)


P

eut-être auriez-vous apprécié que l’on revienne sur l’origine du sandwich? Que l’on parle de Lord Sandwich, ce joueur invétéré qui, ne pouvant s’arrêter de se livrer à son addiction, a, le premier selon la légende, inventé cet agencement de nourriture entre deux tranches de pain? Ou alors pensiez-vous voir la lumière au bout du tunnel? Mais voici que la justice des hommes s’invite dans l’actualité. Tous les journaux (ou presque) titrent aujourd’hui sur le mandat d’arrêt international lancé par la Cours Pénale Internationale contre le Président soudanais Omar El Béchir pour sa responsabilité dans les crimes commis au Darfour. Omar el-Bachir est le premier chef d'Etat en exercice à être visé par un mandat d'arrêt de la CPI. Le procureur de cette Cours, l'Argentin Luis Moreno-Ocampo ne fait pas l’unanimité. On lui reproche notamment le licenciement abusif de son conseiller médiatique, qui l'avait accusé de harcèlement sexuel à l'encontre d'une journaliste sud-africaine, et le départ contraint de nombreux enquêteurs depuis 2005. Il n’a pas obtenu que le président soudanais soit poursuivi pour génocide. Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine a annoncé qu'il allait demander au Conseil de sécurité de l'ONU d'"interrompre" la procédure de la CPI contre Bachir, afin de donner une chance à la paix au Soudan. Jean Ping, le président de l'organisation, déclare "nous constatons que la justice internationale ne semble appliquer les règles de la lutte contre l'impunité qu'en Afrique comme si rien ne se passait ailleurs, en Irak, à Gaza, en Colombie ou dans le Caucase". L’Egypte se dit "très troublée", l'Ethiopie, estime que la décision "n'aide pas à la résolution de la crise au Darfour", le président russe parle de "dangereux précédent" et de "risque de conséquences négatives sur le Soudan", le président sénégalais Abdoulaye Wade a déclaré avoir "l’impression que ce tribunal ne juge que des Africains" et même l’Afrique du Sud parle de "conséquences négatives sur le processus de paix en cours au Soudan", par la voix de sa ministre des affaires étrangères, Nkosazana Dlamini Zuma. Omar El Béchir, 65 ans, a donc beau jeu de s’écrier indigné, en s'adressant à des dizaines de milliers de ses partisans réunis dans le centre de Khartoum, qu’il s’agit d’un "complot 100% sioniste". L’argumen-taire de ceux qui s’opposent à cette décision est toujours le même. Il ne s’agit pas de nier la responsabilité de l’accusé mais d’invoquer le réalisme pour justifier l’injustifiable. Car enfin les chefs d’accusations sont sérieux : crimes contre l’humanité (meurtre, extermination, transfert forcé de populations, torture et viol) et crimes de guerre (attaque intentionnelle contre des civils et pillage). Avec ce mandat d’arrêt, le compte y est-il? Sûrement pas bien sûr! Charles Taylor attend son jugement, Slobodan Milosevic et Saddam Hussein sont morts mais Robert Mugabe a pu fêter son 85ème anniversaire ce week-end dans une opulence insolente, alors que le Zimbabwe, son pays, sombre dans une crise économique, sanitaire et alimentaire sans précédent. Le bilan des victimes du choléra au Zimbabwe est désormais supérieur au nombre de personnes ayant succombé à la maladie sur l’ensemble du continent africain. Que dire aussi, sans risque de se faire traiter d’antisémite ou d’islamophobe primaire, du drame de Gaza face à la riposte démesurée d’Israël et le machiavélisme honteux du Hamas? Omar el Béchir n’est qu’un représentant de plus dans une liste déjà longue de dirigeants sans pitié pour ses victimes. Il n’est évidemment pas le premier ni le dernier hélas à utiliser des enfants comme soldats ni à se rendre coupable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Maurice Druon a dit "C'est toujours sur une démission collective que les tyrans fondent leur puissance".

Patrice Leterrier

5 Mars 2009


 

Partager cet article
Repost0

commentaires