Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 09:22

I

l y a la fête des mères de Philippe Pétain, la fête des grand-mères, il y a la sainte Catherine et puis il y a la journée de la femme instaurée en 1982 sous le règne de François Mitterrand. Pourrions-nous en déduire avec malice que tous les autres jours de l’année sont consacrés à l’homme? Que nenni bien sûr! Mais alors à quand la journée de l’homme? Le journal La Croix fait sa une sur une question d’actualité: La femme est-elle libérée par le Web? A vrai dire on est d’abord un tantinet surpris par la photographie choisie par ce quotidien où une jeune femme a l’air totalement béate devant son écran… Dans un encart en page 3 Isabelle Juppé, la femme du meilleur d’entre tous d’après Jacques Chirac, écrit "Je n’imaginais pas à quel point Internet pouvait permettre à de nombreuses femmes de presque réinventer leur vie, de retrouver une place sociale, affective, voire économique dans la société". Les chiennes de garde - qui viennent de décerner le titre de macho de l’année à Monseigneur Jean Vingt-Trois pour avoir déclaré "le plus difficile est d'avoir des femmes qui soient formées. Le tout n'est pas d'avoir une jupe, c'est d'avoir quelque chose dans la tête" - me reprocheront sans doute ma référence à Alain Juppé. Pourquoi diable ne pas parler tout simplement de l’écrivain (sans e) ou de son nouveau job chez Lagardère comme directrice (et pas directeur) du développement durable. Pour revenir au sujet, nul doute que l’internet en général, la blogosphère comme on dit maintenant, les courriels ont profondément changé nos habitudes à tous (hommes et femmes) comme d’ailleurs l’autre phénomène de la fin du XXème siècle, le téléphone portable. Qu’y a-t-il de spécifique à la femme dans ce bouleversement? Si je voulais m’attirer encore un peu plus le regard réprobateur de la gent féminine, je parlerais de mariton.org ou d’oneline.carrefour.fr ou encore d’aufeminin.com. D’ailleurs comment ne pas saluer l’édito de Constance Legrand, Rédactrice en Chef du site, qui nous apprend que "les entreprises féminisées semblent globalement se sortir d'affaire mieux que les autres" en ces temps de crise. Tout le monde sait que les femmes sont plus audacieuses, adaptatives et créatives que les hommes (sauf peut-être dans la musique, allez savoir pourquoi?). Plus sérieusement, il me semble assez incontestable que la levée des barrières spatiotemporelles que permet l’internet crée plus de nouveaux espaces de liberté pour la femme que pour l’homme et donc la libère probablement plus qu’elle ne nous facilite la tâche. Le danger restant, dans les deux cas, l’interpénétration grandissante entre vie professionnelle et vie privée. La société de l’écran est donc aussi celle du clavier et de l’oreillette. Depuis que les premiers ancêtres des hommes ont laissé leurs empreintes quelque part non loin du lac Turcana au Kenya, l’outil a toujours été un moyen de libération, de progrès mais quelquefois aussi hélas d’aliénation. Quant à la supposée inégalité devant l’apprentissage de la technologie, je n’y crois pas une seconde. Mon expérience professionnelle dans le monde de l’informatique m’a appris que les femmes réussissent au moins à l’égal des hommes, avec souvent plus d’humour et parfois plus de charme… si je peux tenter cette dernière remarque sans me faire traiter de macho par une meute de chiennes gardant je ne sais quoi en sacrifiant leur féminité!

Patrice Leterrier

7 Mars 2009


Partager cet article
Repost0

commentaires